Nos projets
dans le monde
+

UAECNE

Semences d'espoir

N° PROJET 251.7361

Activités

  • Mettre en pratique des savoirs abordés en théorie : chaque classe gère une surface de terrain où elle fait pousser ses légumes et féculents
  • Diversifier le projet d’huiles essentielles distillées sur place
  • Mettre sur pied un programme scolaire sur 5 ans comprenant une formation théorique en agroécologie pour les enseignant.es et les élèves.

Projet

L’objectif général de ce projet vise à ce que le système alimentaire de l’internat, qui offre également un repas par jour aux élèves externes, devienne plus résilient et durable.
En effet, la production agricole devrait augmenter de façon conséquente, les élèves développeront des compétences dans plusieurs domaines, de même que les enseignant.es.

Fr. 23’500.-

Basée à Anjar, l’école secondaire arménienne d’Anjar accueille des enfants défavorisés de la banlieue de Beyrouth. En 2021, l’école a débuté un projet éducatif d’agroécologie, « Seeds of Hope », Semences d’espoir. Le but consiste non seulement à nourrir les 70 pensionnaires et 50 écolières et écoliers externes, mais également de former les enfants et leurs enseignant.es à la culture de légumes, tout comme de servir de modèle à la population du village et aux familles des élèves internes. Les aspects nutritionnels d’une nourriture saine sont également abordés. Le programme scolaire, une fois rédigé et testé, sera distribué à d’autres institutions.

Le Liban, suite à une crise politico-sociale débutée en octobre 2019, suivie de l’explosion dans le port de Beyrouth en août 2020, puis du Covid-19, se trouve actuellement dans une situation dramatique. Afin de pouvoir se nourrir, la population ne voit d’autre solution que de cultiver elle-même ses légumes, légumineuses et féculents. Sans espoir de trouver du travail, de nombreuses personnes quittent les villes pour retourner dans les campagnes cultiver un lopin de terre familial.

AESS-Anjar (Armenian Evangelical Secondary School) fait partie de l’Union des Églises arméniennes du Proche-Orient (UAECNE).

Les bénéficiaires direct.e.s sont les 130 élèves et la centaine d’adultes impliqué.es, mais le projet vise à susciter également l’intérêt des familles et du village. On peut ajouter à ces bénéficiaires l’environnement lui-même, qui sera soumis à moins de pollution.

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
IBAN CH08 0900 0000 1000 0700 2