Témoignages d’envoyé.es sur le terrain (2/3)

Mélanie Sinz est envoyée DM depuis septembre dernier à Cuba. Son objectif est de transmettre un savoir-faire et savoir-être pour de nouvelles pistes dans l’animation de l’école du dimanche avec les enfants/jeunes grâce à l’expérience qu’elle a acquise ces dernières années en Suisse. Voici le témoignage de son envoi sur le terrain.

Le prochain témoignage sera celui de Nicola et Alain Kontzi-Méresse, il sera publié le 2 février.

Mélanie Sinz et Dominique, une bénéficiaire des yaourts

Ma présence sur le terrain

Je pense apporter un petit bol d’air frais, comme un petit vent d’espérance. Mais je me rends compte que les Cubain.es m’ont transmis et apporté bien plus que je ne pourrais jamais leur donner. Par exemple un savoir-être tout différent : de vivre le moment présent, de lâcher prise, ne pas se prendre la tête inutilement. Je pense qu’une des clés, c’est le partage d’expériences dans tout le sens du terme. Et je constate que d’être simplement à l’écoute, de s’intéresser à leur façon de faire, de leur manière de vivre, être intéressée par leur culture, leur histoire, de les écouter parler de leur pays, sans juger. Entendre leurs problèmes quotidiens. Tous ces éléments qui font partie de leur vie, cela les rend très heureux.ses et leur apportent peut-être un peu de réconfort. Et bien sûr, de leur décrire comment est la vie en Suisse, quels sont les fruits qui poussent, comment sont les relations entre les gens etc… les faire voyager un peu hors de leur île.

Une rue de San Nicolas

Un défi : l’apprentissage d’une nouvelle langue

Même en ayant fait quelques cours d’espagnol avant de partir, j’avoue qu’au début, la communication a été difficile. Un autre défi au début de mon engagement ? Devoir rester dans l’observation tout en me posant des questions comme : le fonctionnement de l’école du dimanche avec les enfants ou adolescent.es ? Quelles sont les autres activités ecclésiales ? Ce genre d’interrogations sans vouloir trop m’imposer. Étant une personne qui aime partager et mettre mon « grain de sel » ça n’a pas été évident d’être à l’écart les premières semaines. J’ai dû me faire accepter par les différents groupes, avant de proposer ou de partager mes expériences. Réussir à m’adapter a été une étape importante. Mais petit à petit, de très beaux échangent ont eu lieu.

Une motivation : Les relations humaines

Aucun jour ne se ressemble. Ce qui me motive le plus, je pense, c’est d’être en lien avec les Cubain.es, de transmettre mon savoir et surtout apprendre d’elles et eux. Chaque jour est une leçon de vie qui me permet d’élargir mon horizon, mes compétences, qui me donne une nouvelle vision du monde et une nouvelle perception de la vie. En construisant des liens, nous construisons le monde de demain : nous construisons la civilisation de l’amour, la famille de Dieu. J’observe comment ma foi se transforme, évolue et devient de plus en plus concrète.

Vendeur de platanito dans la rue à San Nicolas

Une réussite : la solidarité

Une action à laquelle je participe, qui me touche beaucoup et dont je suis fière, c’est d’aller à la rencontre et aider les personnes qui sont dans le besoin. Par exemple, plusieurs fois par semaine avec la Pasteure de San Nicolas on va livrer des bouteilles d’un litre et demi de yaourt à des personnes de la paroisse. Nous prenons le temps de rester un moment avec elles et eux, de les écouter, de partager. Nous terminons notre rencontre par une prière.

Des échanges authentiques, d’une réalité de vie bien différente qu’en Suisse et qui me touche énormément, qui à chaque fois me remet en question. Chaque histoire de vie que j’entends est différente, mais elles ont toutes un point commun : les Cubain.es sont toutes et tous dans le « même bateau ». Les personnes sont tellement reconnaissantes de l’aide qu’on leur apporte et qu’on prenne le temps de les écouter. Leurs sourires, leur gratitude et leurs histoires sont gravés dans mon cœur.

Pièce de théâtre avec quelques enfants/jeunes de San Nicolas

+

Mélanie Sinz

Animatrice enfance-jeunesse

Cuba

mélanie_sinz-site_web

Depuis septembre 2023, Mélanie Sinz appuie l’Église presbytérienne réformée à Cuba (IPCR) dans son travail avec les jeunes, notamment en ce qui concerne la formation des moniteur.trices de camps d’enfants et l’accompagnement de projet d’enfance-jeunesse en paroisse (à San Nicolas et Cardenas) par le soutien aux activités et le lien avec les groupes de jeunes.

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
IBAN CH08 0900 0000 1000 0700 2