Suivre une formation en islamologie à l’Institut œcuménique de théologie Al Mowafaqa au Maroc grâce à DM (3/3)

Le vivre ensemble entre différentes communautés religieuses et l’échange interculturel et interreligieux est au centre des actions de DM. Trois personnes ont pu bénéficier d’une bourse offerte par notre organisation afin de suivre à l’été 2021 une formation en islamologie à l’Institut Al Mowafaqa au Maroc. Celui-ci, inauguré en 2014 à Rabat au Maroc, a été créé par les diverses Églises chrétiennes du pays pour répondre à leurs besoins de formation et de dialogue œcuménique, interreligieux et interculturel.

Qu’as-tu pensé du séminaire?

J’ai apprécié l’ensemble du cours : forme, lieu et contenu. Le fait que les intervenants soient musulmans a été un « plus ». Ce sont des voix que nous entendons encore peu.

Celui-ci a-t-il eu un impact sur ta vision des relations islam-christianisme ?

L’apport des intervenants a alimenté ma réflexion et les pistes à creuser pour un dialogue islamo-chrétien notamment par rapport aux Écritures, à la notion de Vérité, etc. Cela m’a aussi beaucoup apporté vis-à-vis du fait de dépasser le dogmatisme auquel nous sommes souvent confronté.e.s dans la rencontre avec des personnes d’autres religions comme les musulman.e.s par exemple et comment contourner cela.

Ta participation au séminaire va-t-elle changer quelque chose dans ta pratique ?

Oui sans doute dans ma pratique du dialogue interreligieux. Quant à ma pratique « spirituelle », cela sera à voir avec le temps.

Quel lien vois-tu avec le contexte suisse ?

Les troubles et instabilités du monde musulman suscitent souvent de la peur et de la méfiance. Il est important que des voix autres de celles de musulman.e.s dits radicaux soient entendues. Justement, l’expérience de l’Institut Al Mowafaka rompt avec une certaine image d’intolérance que l’on associe avec la confession musulmane.

Vois-tu un lien avec ton domaine spécifique d’activité en Suisse ?

Oui tout à fait. La rencontre avec l’altérité religieuse n’est plus une question géographique mais bien d’espace où des femmes et des hommes d’horizons religieux (ou pas) cohabitent.

À  ton avis, l’Institut Al Mowafaqa possède-t-il un potentiel en lien avec ton domaine d’activité ?

Oui, notamment en ce qui concerne la problématique de la formation et de la vulgarisation de la théologie et aussi en lien avec l’œcuménisme que nous essayons de pratiquer de plus en plus.

En fonction de ce que tu connais de DM, encouragerais-tu le renforcement des liens entre DM et Al Mowafaqa et pour quelles raisons ?

Oui je ne peux que l’encourager ! Ce lieu nous a permis de vivre une expérience unique dans un contexte où l’islam est prédominant mais où les barrières sont tombées pour former des chrétien.ne.s de confessions différentes ; qu’ils ou elles soient catholiques ou protestant.e.s. Je pense que le renforcement des liens entre DM et Al Mowafaqa peut également être extrêmement bénéfique puisque l’Institut est engagé dans l’accompagnement et le développement de communautés locales.

+

Rédouane Es-Sbanti, pasteur à l’Eglise francophone de Saint-Gall revient pour nous sur son expérience.

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
CCP 10-700-2