Nouveau départ à Cuba !

Après de longs mois d’attente dus à notre fidèle compagnon le coronavirus, je suis enfin arrivé à Cuba pour une nouvelle aventure avec le Centre Kairós et DM. Cette fois-ci c’est pour deux ans que je m’engage à Matanzas, au sein de ce centre. C’est avec joie et engouement que je vous partage le début de cette expérience cubaine.

Fête surprise pour mon anniversaire

Préparation voyage et arrivée

Petit rappel : fin octobre 2019, je termine mon service civil en tant qu’envoyé DM à Cuba. Quelques mois plus tard je communique à DM mon souhait de partir à nouveau pour travailler avec le Centre Kairós. Février-mars 2020 un certain virus vient perturber les plans. Un départ pendant l’été aurait été une option, mais on se rend rapidement compte que cela ne va pas être possible. Cuba a fermé ses frontières, aucun visa n’est délivré, les bureaux administratifs ne sont pas proches d’ouvrir avant une amélioration de la situation locale. Le nombre de cas de COVID n’y est pas très élevé mais le gouvernement ne veut prendre aucun risque. Le pays s’apprête à faire de grands changements, supprimer la double monnaie, cartes de crédit utilisables en magasin, augmentation des salaires des fonctionnaires (~70% de la population) et des prix en général. Octobre 2020, Cuba ouvre ses frontières au tourisme international, les visas restent bloqués, le voyage est reporté à février 2021. Pendant ce temps je participe à divers cours de la plateforme de formation Isango pour mon futur envoi. Janvier 2021, le culte d’envoi est agendé, un départ est prévu au 13 février. Les derniers préparatifs avec DM sont faits. Il me reste les valises, quelques papiers à préparer et un test PCR (test covid) négatif.

Situation actuelle

Cuba passe actuellement une période difficile. Concernant la COVID-19, la majorité des cas se trouvent à La Havane. Les déplacements inter-provinces sont interdits dans tout le pays, seule une autorisation spéciale y donne le droit. Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics. Les églises et tous les centres de travail non gouvernementaux sont fermés. Suite aux différents changements monétaires, le coût de la vie a augmenté drastiquement, seule une partie de la population a accès aux magasins qui demandent une carte de crédit en dollars américains, or ce sont les magasins où l’on trouve la majorité de la nourriture. Certaines personnes revendent ces produits jusqu’à quatre fois le prix initial. Lorsque la marchandise y arrive, ces magasins sont pris d’assaut par les Cubain.e.s.

Mon travail

Cela fait un peu plus d’un mois que je suis arrivé à Cuba. Le Centre Kairós est toujours fermé en raison de la pandémie. Cependant mon travail se met en route. L’année dernière un des toits du centre s’est effondré ; avec lui, les deux étages du dessous. Par chance, personne n’a été blessé. Une partie du bâtiment est resté debout mais il n’est plus alimenté en électricité. Pour pouvoir utiliser les locaux, avec l’aide de deux jeunes du centre nous allons y réinstaller la ligne principale et son compteur, tout en protégeant le reste de l’installation. D’autre part, je vais mettre en place avec l’aide d’un électricien local un atelier de réparation d’appareils électroménagers et électroniques. Le but étant d’offrir une aide précieuse à la communauté, ainsi qu’une deuxième vie aux appareils en récupérant les pièces d’autres qu’on ne pourrait pas réparer. Ceci en travaillant avec différentes personnes de l’Église et du centre qui ont émis le souhait de travailler dans ce domaine.

De mon côté, j’apprends sur la culture de fruits et légumes à Cuba. Nous avons comme idée avec le centre de faire quelques jardins urbains, la nourriture étant un grand souci en ville. Nous devons cependant aménager des espaces, et cela risque de se faire un peu plus tard dans l’année. Ce projet m’anime beaucoup, j’ai donc commencé à semer quelques plantes dans ma cour pour pouvoir, je l’espère en profiter cet été, affaire à suivre…

Sur ce, je retourne à mes occupations et vous dis : Hasta Pronto ! Merci infiniment de votre soutien.

+

Nils Martinet

Animateur national

Cuba

Nils_Martinet_profile

Nils est envoyé depuis février 2021 auprès du Centre Kairos. Celui-ci réalise un important travail d’accompagnement social des groupes les plus vulnérables.

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
CCP 10-700-2