À une nouvelle aventure !

C’est encore moi, en fait le même, juste un peu plus âgé, et cette fois mes lignes ne viennent pas des Caraïbes, mais du Golfe de Guinée. Je suis heureux de pouvoir vous écrire à nouveau et de vous parler de mon travail pour le Secaar au Togo. Cette fois, je quitte mon bureau et passe directement au jardinage et aux travaux des champs. Habillez-vous chaudement, on va transpirer.

Je dois dire honnêtement que jusqu’à récemment je ne connaissais que très peu le Togo. Tout ce dont je me souvenais, c’était de la victoire 2-0 de l’équipe nationale suisse lors de la Coupe du monde 2006. J’aimerais donc partager avec vous quelques faits et chiffres sur ce petit pays d’Afrique.

Un retour aux palmiers

Présentation

Je me souviens avoir écrit dans la lettre de motivation que je voulais faire plus que « liker » sur les réseaux sociaux pour soutenir des projets dans les pays en voie de développement. Je savais que la seule façon de faire vraiment la différence était de me rendre physiquement sur place. Lorsque j’ai pensé à offrir mon aide à d’autres personnes, je ne savais pas encore que ces mêmes personnes m’apporteraient également un grand soutien. Je ne peux pas expliquer à quel point je suis heureux d’avoir une autre chance d’être physiquement actif et de participer à un échange interculturel au Togo. Je suis sûr que ce sera complètement différent de tout ce que j’ai vu auparavant, mais je suis impatient de rencontrer de nouvelles personnes et une culture africaine vraiment unique. Ce sera un plaisir de soutenir DM et de faire de mon mieux pour aider la communauté locale grâce à mon travail et mes échanges personnels.

Réflexions et préparation

Comme il y a cinq ans, il y a une incertitude marquée par la nervosité, mais aussi par une très grande anticipation. Qu’est-ce que je vais apprendre ? Comment est-ce que cela va me plaire ? Quel genre de personnes vais-je rencontrer ou comment vais-je pouvoir les aider au mieux ? Ce sont les questions qui me préoccupent en ce moment, peu avant mon départ. Alors que je fais mes bagages et que je m’organise pour ma prochaine aventure, les réponses aux mêmes questions me viennent à l’esprit. Mais bien sûr, les réponses que j’ai obtenues lors de mon séjour à Cuba. Qu’ai-je appris ? La leçon de vie la plus impressionnante est sans doute de vivre et de travailler dans une culture complètement différente, de faire face à de nouvelles situations difficiles et, bien sûr, de se contenter des choses simples de la vie.

Je me souviens de la joie d’aider les charmantes dames des églises presbytériennes de Cuba à préparer le déjeuner, ou d’aider les villageois.e.s à peindre les murs. Mais je me souviens aussi des innombrables expériences interpersonnelles. Cuba était une culture incroyablement ouverte, gentille, positive et honnête. Est-ce que ça m’a plu ? Bien sûr, il y a eu le choc initial, les différences culturelles ou le mal du pays, mais je peux encore dire aujourd’hui que j’ai aimé mon premier séjour à l’étranger avec DM 10 sur 10 et que je le referais (comme maintenant) sans hésiter ! Que pouvais-je faire pour aider ? Même si la plupart des repas étaient planifiés et préparés par les chefs des églises, je suis toujours fier, aujourd’hui encore, d’avoir pu apporter ma contribution au bien-être des résident.e.s. Qu’il s’agisse d’un service de livraison de nourriture, de recettes suisses, d’un mur fraîchement repeint ou d’une conversation courte et simple sur l’Europe et le « monde extérieur ».

J’ai déjà hâte de vous raconter mon séjour au Togo et de partager mes expériences et mes moments avec vous. Merci beaucoup pour votre temps et pour tout soutien financier!

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
CCP 10-700-2