Théologie:
Foi et dynamique communautaire

Les Eglises, au Nord comme au Sud, sont constituées par des réseaux de communautés croyantes évoluant dans des contextes très différents.
Alors que dans nos sociétés occidentales les problématiques théologiques occupent une place marginale dans l’espace public la question religieuse est d’une brûlante actualité à l’échelle mondiale. Les conflits comprenant une dimension religieuse, les mouvements migratoires de ces dernières décennies, les enjeux liés au changement climatique, la défense de la dignité humaine remettent au centre des questions de société le défi du vivre ensemble. D’autre part, dans des contextes d’extrême précarité (pauvreté matérielle, maladies), nombre de nos partenaires font face au développement sans précédent de théologies dites de la prospérité.

Les Eglises et les centres de formation théologique ont une responsabilité dans la recherche d’approches où l’Evangile n’est pas présenté comme apportant la solution magique à tous les maux mais comme une Parole qui interpelle, réconcilie, met en mouvement et responsabilise les croyant.e.s. De tels lieux de formation ont aussi comme mission d’être des pépinières de nouveaux modèles de cohabitation et de dialogue et ceci aussi bien entre chrétien.ne.s d’origine et de sensibilités différentes qu’entre représentant.e.s de religions différentes.
Ainsi, toutes ces questions sont appelées à trouver des réponses locales après avoir été enrichies et fécondées grâce à des échanges avec d’autres contextes.

Afin de permettre une prise de responsabilité des Eglises face aux défis du monde actuel, DM soutient les efforts de ses partenaires pour développer une formation théologique de qualité et ouverte au dialogue (interculturels, interconfessionnels, interreligieux). Un accent fort est également mis sur les apprentissages qui naissent des rencontres et échanges entre le Nord et le Sud. DM s’engage également à appuyer les programmes de formation théologique qui encouragent la participation des femmes aux postes à responsabilité au sein de l’Eglise.

Angola, Bénin, Cameroun, Cuba, Egypte, France, Irak, Iran, Liban, Mexique, Mozambique, Suisse, Syrie, Togo

L’objectif général vise à ce que dans les zones d’intervention de nos partenaires, les membres des communautés ecclésiales soient capables de vivre et de témoigner de la force interpellatrice de l’Evangile. Tout en étant enraciné dans un contexte donné, ce témoignage est d’autant plus pertinent et convaincant qu’il prend en compte la situation globale du monde et intègre le dialogue avec d’autres sensibilités, d’autres religions, d’autres cultures et sous-cultures.

L’atteinte de cet objectif général dépendra de la réalisation d’un certain nombre d’objectifs particuliers :
– la gouvernance et la solidité institutionnelle des Eglises sont renforcées : elles sont des interlocutrices reconnues et crédibles des autorités locales et nationales
– les capacités d’action des Eglises membres et partenaires de DM sont renforcées par leur participation aux réseaux œcuméniques nationaux ainsi que multilatéraux ;
– les processus de transformation fondés sur l’Evangile sont portés par des leaders (laïques et ministres) bien formé.e.s et capables de jouer le rôle de multiplicateur.trice. Ceci passe entre autres par le renforcement des filières de formation des adultes dès lors que les laïques jouent un rôle pivot dans la vie des communautés et aussi par l’encouragement à la formation continue ;
– Les programmes de formation, supports et matériel d’animation sont disponibles et améliorés régulièrement par les formateur.trice.s
– les personnes formées adoptent des comportements éthiques nouveaux, respectueux et solidaires en matière sociale, environnementale, des droits humains et d’ouverture à la différence.

PERSONNE RESPONSABLE

Nicolas Monnier
monnier@dmr.ch

Agroécologie

Éducation

DM | chemin des Cèdres 5
CH-1004 Lausanne
+41 21 643 73 73
CCP 10-700-2